« Mon seul regret c’est de ne pas être parti plus tôt en Angleterre »

Mathieu Baudry, c’est le genre de joueur qui transpire le football anglais, à tel point qu’on le surnommait « Premier League » durant ses jeunes années troyennes. Depuis qu’il a traversé la Manche il y a de cela 5 ans, Mathieu s’est imposé comme titulaire de Leyton Orient en League One. Mais le départ de l’entraîneur Kévin Nolan à la tête du club de l’est londonien a poussé le défenseur à revoir ses plans. Rencontre fish’n chips avec un aventurier. À table !

Mathieu Baudry a débuté sa carrière au centre de formation du Havre avant de signer son premier contrat pro avec Troyes. Après un essai à Leeds en 2009, c’est le coup de foudre pour l’Angleterre, qu’il rejoindra finalement en 2011 sous les couleurs de Bournemouth. Dans le Sud de la Grande-Bretagne, Mathieu effectue un premier prêt à Dag&Red avant de signer dans le club qui le révélera, Leyton Orient.

La League Two est beaucoup plus directe et physique, c’est des duels tous les weekends

Mathieu Baudry 1

Tu sors de 4 saisons avec Leyton Orient, tu as même été nommé capitaine cette saison, et tu échoues aux portes des play-offs. Qu’est ce qu’il vous a manqué pour revenir en League One ?

À Leyton Orient, il nous a manqué de la stabilité. On a un nouveau président depuis 2 ans avec 7 différents entraîneurs, et cette année 3 ! Je pense que avec cette stabilité on aurait au minimum accroché les play-offs. Surtout, le limogeage de Kévin Nolan a été très dur à accepter  alors que l’on allait dans la bonne direction. Et je pense aussi qu’il nous a manqué quelques joueurs pour être plus solides, surtout lorsque l’on a perdu 2-3 joueurs sur longue blessure, et ils n’ont jamais été vraiment remplacés.

On sait que tu es un grand fan du football anglais, tes anciens coéquipiers français te surnommait même « Premier League ». Tu as pu noté une différence de jeu entre League One et League Two ?

Oui il y a une grande différence au niveau du jeu. Personnellement vu mon style, je ne préfère pas forcément la League Two à la League One. La League Two est beaucoup plus directe et physique. C’est des duels tous les weekends, alors que la League One se dirige de plus en plus vers un style moderne de conservation et jeu au sol. Une sorte de  Championship bis .

Tu viens de finir ton contrat avec Leyton et tu n’as pas poursuivi l’aventure avec le club londonien. C’est une décision commune ou bien tu as eu envie de voir autre chose ? 

Oui c’était une décision de ma part, une décision que j’ai prise depuis un moment et la décision a été définitive dans mon esprit quand Kévin Nolan est parti. Dans cette instabilité je ne voyais pas comment le club pouvait remonter la pente. Même si financièrement ils m’ont proposé des contrats intéressants. Mais mentalement j’ai été usé et j’avais besoin d’un nouveau challenge. J’ai des pistes et maintenant l’important c’est de prendre la bonne décision et aller dans un club qui peut évoluer. On l’a vu avec Bournemouth et Burton, ici ça peut aller vite si tu a la chance de te retrouver dans un bon projet. Donc c’est ce que je cherche, à me projeter et voir quel club sur le long terme peut avoir le plus de succès.

À Leyton les 2 premières années ont été extraordinaires humainement et sportivement.

Mathieu Baudry 2

Tu quittes Leyton, mais ça a du forcément te laisser de bons souvenirs ? 

À Leyton les 2 premières années ont été extraordinaires humainement et sportivement. On avait un groupe de potes super et on a déjoué les pronostics et concurrencé des clubs financièrement et historiquement beaucoup plus important que nous . Avec une 7e place la 1ère année, alors qu’on était relégable en novembre, et puis … la finale des playoffs a Wembley l’année suivante pour aller en Championship ! Aller là-bas avec ses coéquipiers qui sont plus que ça, c’est des souvenirs que je garderais toujours, même si j’ai loupé mon penalty. Je ne regrette rien.

Tu serais prêt à rester en League Two pour un « projet Bournemouth » ? Ou bien tu as envie de tenter l’aventure Championship ?

Je suis ouvert à tout !  C’est sur que la Championship est toujours mon objectif mais maintenant, avec les nouveaux présidents étrangers, les club recrutent partout, un peu comme en Premier League. Donc le niveau se retrouve plus élevé en dessous. Pourquoi des joueurs qui auraient joués en Championship avant ces présidents étrangers, se retrouvent maintenant à jouer en League One ? Donc c’est plus difficile. À part si tu a 20/22 ans et que un club parie sur toi. Si tu n’as pas joué et que tu n’as pas un gros CV, c’est compliqué. La meilleure façon d’aller en Championship c’est de monter avec ton club de League One. Donc moi c’est ça que je cherche, un club avec qui je peux évoluer et monter les échelons . Si ça veut dire partir dans un grand club en League Two pour monter direct et continuer sur la lancée pourquoi pas. Je ne veux pas m’éterniser mais des fois il faut savoir prendre des  risques.

Si David Beckham m’appelle pour aller jouer a Miami je saute dans l’avion direct

Mathieu Baudry 3

Cela fait maintenant plusieurs années que tu vis en Angleterre. Comment se passe ta vie là-bas ? Tu préfères le charme du Sud de l’Angleterre ou aller dans le nord du pays ne te fais pas peur ?

Oui c’est sur que j’ai adoré la vie dans le Sud de l’Angleterre et avec ma femme originaire de Bournemouth, c’est surement où je finirai après ma carrière. Mais j’ai le soutien de ma famille et il me suivront partout où j’irais et c’est une force . Parce que moi je sui un peu un aventurier, j’aime voir de nouveaux coins.

Est-ce que tu envisages une expérience à l’étranger si l’opportunité se présente ? 

J’attend la naissance de mon premier enfant cet été donc pour aller a l’étranger ça serait un peu difficile mais sinon après pourquoi pas … Tu vois si David Beckham m’appelle pour aller jouer a Miami je saute dans l’avion direct (rires).

Au vue de ton expérience dans le centre de formation du Havre, est-ce que tu conseillerais à un jeune joueur de tenter l’aventure en Angleterre ?

Oui je conseille les jeunes de tenter à l’étranger. C’est surement plus difficile maintenant parce que le réseau de recrutement des clubs anglais en France est beaucoup plus développé, et c’est eux qui te recrutent. Même en Championship. Alors que avant à ce niveau c’était juste par essai. Mon seul regret c’est de ne pas être parti plus tôt. Parce que si tu joue là-bas à 20 ans, comme je l’ai dit les club aux étages inférieurs prennent plus facilement un pari sur toi, et ça peut aller très vite. Après pour moi c’était un choix d’aller jouer en National ou en League One, où j’ai joué à Wembley, à Wolverhampton et d’autres vrais ambiances. Et tu découvres aussi une autre culture en dehors du foot, que j’ai embrassé et que j’aime. Je suis heureux ici. Mais je connais des français qui ne se sont jamais adaptés … ça dépend de chacun.

Un joueur comme Delle Alli, contre qui je jouais en League One l’année dernière, à une marge de progression exceptionnelle.

LONDON, ENGLAND - NOVEMBER 17: Dele Alli of England celebrates scores his team's first goal during the International Friendly match between England and France at Wembley Stadium on November 17, 2015 in London, England. (Photo by Paul Gilham/Getty Images)

En parlant de jeunes, les clubs de Premier League peinent à donner leurs chances aux espoirs anglais. Tu penses qu’il y a des joueurs anglais clairement sous-côtés qui pourraient évoluer à un niveau supérieur ? 

Oui il y a beaucoup de jeunes en League One et  en Championship mais … je ne pense pas que le niveau de la sélection va diminuer, parce que justement les gros clubs investissent beaucoup sur les centres de formation. Ils étaient en retard sur la France mais maintenant des clubs comme Tottenham, Chelsea ou Manchester City ont des super jeunes. Après le truc c’est de les faire jouer régulièrement. Mais je crois que même si c’est un désavantage pour sortir des joueurs, d’un autre coté ceux qui arrivent à sortir côtoient les meilleurs joueurs et les meilleurs entraîneurs du monde. Un joueur comme Delle Alli, contre qui je jouais en League One l’année dernière, à une marge de progression exceptionnelle. Apres en Championship un joueur comme Gray à Burnley (meilleur buteur de de la D2 anglaise avec 25 buts) ou Clayton à Middlesborough, je pense qu’ils vont être très bons en Premier League l’an prochain.

Comment ça se passe l’engouement pour les Three Lions en Angleterre ?

Les anglais font un peu un complexe d’infériorité parce qu’ils n’ont rien gagné depuis longtemps. Mais il y a un peu d’engouement pour joueurs comme Delle Alli, Harry Kane mais aussi l’effet Leicester avec James Vardy . Tout le monde attend que Vardy will have a party !

Varane, c’est un joueur que j’adore et il va devenir pour moi le meilleur défenseur du monde.

PRESTON, ENGLAND - FEBRUARY 15: Mathieu Baudry (R) of Leyton Orient scores the first goal of the game for his side during the Sky Bet League One match between Preston North End and Leyton Orient at Deepdale on February 15, 2014 in Preston, England. (Photo by Clint Hughes/Getty Images)

Tu as intégré le centre de formation du Havre à 10 ans. L’Equipe de France t’avais déjà contacté à l’époque chez les Espoirs ?

Chez les jeunes j’avais été sélectionné pour un stage de pré-France mais je n’ai jamais été convoqué chez les jeunes.

Puisque l’on parle Equipe de France, ton avis sur la sélection des 23 Bleus de Didier Deschamps ? 

Je suis un peu déçu de la blessure de Varane. C’est un joueur que j’adore et il va devenir pour moi le meilleur défenseur du monde. Et Sakho aussi parce que c’est un guerrier. Après la saison de Ben Arfa, comme tout le monde je trouve ça dommage que l’on se passe d’un talent comme ça.  Mais bon Didier Deschamps semble miser sur un état d’esprit collectif et avec ça on a plein de jeunes avec plein d’enthousiasme. C’est excitant !

Donc si il y a une finale Angleterre-France à l’Euro, tu mises sur la France ? 

Je pense que l’Angleterre ne va pas être loin . La France je les voyais favori mais avec la défense amoindri … j’ai un peu plus de doutes mais on ne sera pas loin non plus.

Et pour la petite histoire, Mathieu vient de signer aujourd’hui à Doncaster Rovers, en League Two.

Par Kévin Veyssière

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s