Ce qu’il faut retenir de ce 1er week-end Euro 2016

Après le stressant France-Roumanie, place au festival des 3 matchs par jour. Et à l’image du match d’ouverture, les rencontres sont fermées et c’est souvent grâce à des lumières que l’horizon s’éclaire pour les plus expérimentées des sélections. Résumé des matchs du week-end. 

Groupe A
Albanie 0 – 1 Suisse

le-capitaine-albanais-lorik-cana-fait-une-main-volontaire_1057076_500x286

Deuxième match du groupe A, et une affiche aux allures de derby. Bien que l’Albanie et la Suisse ne soient pas voisins, les deux sélections ont beaucoup en commun.  Surtout quand on sait que les frères Xhaka s’affrontent, chacun dans leur nation respective. Mais place au match, qui commence de la pire des manières pour les albanais, puisque le défenseur suisse Fabian Schär profite d’une erreur de Berisha pour inscrire le 1er but. Ensuite, on alternera entre le moins bon et le très mauvais, à l’image de Seferovic qui croque autant d’actions qu’un Stéphane Guivarch’. Il n’en faut pas plus pour l’Albanie pour prendre confiance. Par deux fois, l’Albanie a eu l’opportunité de recoller au score, avec Sadiku et Gashi, mais le portier Yann Sommer a tout repoussé. Victoire des helvètes mais surtout expulsion de Lorik Cana après une partie de handball. Les grandes retrouvailles avec le Vélodrome n’auront pas lieu.

JOUR 1 GROUPE A

Groupe B
Pays de Galles 2 – 1 Slovaquie

4948550_3_31ce_on-joue-la-10e-minute-et-gareth-bale-ouvre-le_0ff1917cbcf5861060048675ceefdeb4

Sur le papier c’est le match des petits poucets du Groupe B. Les deux nations jouent pour la première fois une phase finale de l’Euro. Et la troupe de Vegeta menée par Marek Hamsik ne tarde pas à entrer dans la danse, puisque ceux sont eux les premiers à solliciter la cage de Ward. Malheureusement le rugissement viendra des Dragons. Gareth Bale tire jambes écartées à la CR7 un coup-franc, et le gardien slovaque Kozacik se troue totalement, laissant entrer le ballon dans ses filets. Peu d’actions dangereuses ensuite à se mettre sous la dent. Il faudra attendre la frappe de Duda pour voir la Slovaquie recoller au score. Mais le destin ne voulait pas que les slovaks repartent avec un point ce soir. Le gallois au nom de basketteur Robson-Kanu fait une reprise du tibia et permet au Pays de Galles d’empocher sa première victoire à l’Euro. Pour la Slovaquie, la porte des huitièmes de finale s’éloigne à grand pas.

Groupe B
Angleterre 1 – 1 Russie

2048x1536-fit_joueurs-russie-contre-angleterre-11-juin-2016-marseille

Dans une ville marseillaise toujours aussi chaude, le spectacle a eu lieu plus en dehors que sur le terrain. Et on s’en serait bien passé de ces gros tas imbibés par leur ventre à bière, à casser chaises et commerces pour le simple plaisir de la bastonnade. Pour ce qui est du match, l’Angleterre a ultra-dominé la partie, s’est procurée bon nombre d’occasions, mais grâce à un Akinfeev des grands soirs, la Russie n’est pas repartie avec une valise. Eric Dier se la joue à la Beckham pour débloquer la situation. Le plus dur est fait se dit-on. Mais que nenni puisque dans le temps additionnel, une tête improbable du vieillissant Berezoutsky lobe Joe Hart, et  le ballon vient mourir dans la lucarne anglaise, avec leur espoir.

JOUR 1 GROUPE B

Groupe D
Turquie 0 – 1 Croatie

2337607

Dans un groupe D promis à l’Espagne, la Croatie fait office de second. Mais avec un équipe turque bouillante, on ne sait vraiment si la sélection au damier part avec l’avantage. Et pourtant durant toute la partie, la Croatie domine de la tête et des épaules la Turquie. Plaisante à voir jouer, il faudra une reprise de volée éclair de Modric pour enfin percer la citadelle turque. Dangereux l’espace d’une action, la bande à Arda Turan aura fort à faire pour voir plus loin que les phases de groupe.

Groupe C
Pologne 1 – 0 Irlande du Nord

Tops-Flops-de-Pologne-Irlande-du-Nord-Milik-a-delivre-la-Pologne-les-Nord-Irlandais-trop-faibles

On s’attendait à un carton plein du côté de Robert Lewandowski. Mais dans un Euro où les parties se terminent sur la plus petite des marges, on avait tout de même un doute. L’Irlande du Nord n’a fait que défendre et n’a pas cadré une seule frappe. La solidité défensive irlandaise va néanmoins flanchée sous les assauts répétés des cavaliers polonais. Et ce n’est pas Robert qui va inscrire le premier pion polak, mais son disciple, à savoir Milik. Du côté de Belfast, on se tourne déjà au match face à l’Ukraine.

Groupe C
Allemagne 2 – 0 Ukraine

neuerschweinsteiger

L’Ukraine justement. Elle commence son Euro contre le champion du monde allemand. Mais l’Allemagne n’est pas dans la forme du siècle. Elle tousse, elle perd, elle ne rassure pas. Pourtant très vite les germains prennent le jeu à leur compte, et un coup de tête de Mustafi sur coup de pied arrêté délivre la Manschafft dès le début de la partie. L’Ukraine est timide et ne croit pas assez en elle. Pourtant les slaves ont sollicité Neuer et aurait pu même marqué si Boateng n’avait pas dégagé le ballon sur sa ligne. Ensuite l’Allemagne a contrôlé face à une Ukraine peureuse, et elle se fait punir en fin de match par le revenant Schweini. Quand on sait que chaque but compte, celui-là fera peut-être très mal aux Jaunes et Bleus, dans l’optique d’une qualification en étant l’un des 4 meilleurs 3èmes.

JOUR 1 GROUPE C

Par Kévin Veyssière

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s