Ce qu’il faut retenir de la 2ème journée de l’Euro

La  2ème journée de l’Euro se termine et on en sait un peu plus sur les qualifiés pour le prochain tour. Si la France a réussi à se qualifier pour les huitièmes de finale, elle est l’archétype des équipes de cet Euro. Des victoires poussives et un niveau de jeu bien loin de ce que l’on attend d’elle. Retour sur les moments forts de cette 2ème journée. 

La solidité des « petites » équipes

France-Albanie-l-avis-d-un-expert

On s’inquiétait de l’intérêt de cet Euro à 24 équipes, avec la présence de nations jugées « faibles » footballistiquement. Pourtant ce n’est pas elles qui ont eu à subir les plus gros cartons de la journée, puisque c’est l’Irlande et la Turquie qui ont subit chacune un sévère 3-0. De l’Albanie à l’Islande, ces équipes se battent avec leurs armes. C’est à dire en se regroupant dans un bloc défensif solide à l’arrière et en utilisant le contre pour faire mentir les pronostics sur leurs rares offensives.

Une efficacité offensive toujours en panne

10330747-euro-2016-le-portugal-n-y-arrive-pas-le-calendrier-les-resultats

Il faut avoir les nerfs solides pour cet Euro. Car cette journée a été le théâtre d’un festival de buts inscrits en fin de match. Sur 25 buts inscrits, 9 ont été marqués dans les tous derniers instants. Des gardiens en forme, à une efficacité fuyante, les causes sont multiples pour essayer d’expliquer ces matchs stressants.

Les surprises : Slovaquie, Islande, Irlande du Nord

euro-2016-une-premiere-historique-pour-l-irlande-du-nord-iconsport_bpi_160616_30_11,146194

Au rayon des surprises, la première est venue de la Slovaquie. Considérée comme l’équipe la plus faible du Groupe B, la Repre a mis à terre la grande Russie. Cette fois elle a pu bénéficier d’un grand Marek Hamsik pour rêver un peu plus dans cet Euro. Mais c’est surtout de l’Irlande du Nord qu’est venu l’exploit. L’un des petits poucets de l’Euro a humilié l’Ukraine en inscrivant deux buts et en se plaçant de la meilleure des manières pour jouer les huitièmes de finale. Du côté du Groupe F, on se demandait si l’Islande allait une nouvelle fois bénéficier de la chance qui l’avait vu résister au Portugal. Face à l’autre surprise du groupe, la Hongrie, l’Islande a joué sa partition et aurait même pu réaliser le hold-up parfait si une énième offensive magyar n’avait pas permis aux hongrois de recoller au score.

Les contre performances : Croatie, Allemagne et Portugal

5894601_ofao928u_1000x625

Première du lot, la Croatie. Avec un Luka Modric en feu, la sélection au damier gagnait tranquillement la République Tchèque 2 zéros. Et puis patatra. En 7 minutes les croates s’éteignent et subissent coup sur coup deux coups de poignard qui retardent un peu plus leur qualification pour le second tour. Des buts, on en a peu vu du côté allemand. Toujours aussi aphones offensivement, la bande à Neuer s’est cassé les dents sur le voisin polonais. Ils auraient même pu s’incliner si l’attaquant polak Milik n’avait pas gâché deux balles de match. Avec une ligne offensive peu dangereuse, la Mannschaft devra s’appuyer sur sa charnière Boateng-Hummels pour se rassurer en vue des grandes échéances. Même constat du côté portugais, même si le match contre l’Autriche donne envie de se cogner la tête contre un mur côté portos. Un poteau, un pénalty raté, un possession en leur faveur et plus d’une vingtaine de tirs. Tous les facteurs semblaient au vert pour Cristiano Ronlado, mais la victoire échappe une nouvelle fois au Portugal, qui tarde à valider son billet pour les huitièmes de finale.

Les bonnes perfs : Belgique et Espagne

648x415_morata-inscrit-but-face-turquie

Dans cet océan d’incertitudes, rares ont été les moments de satisfaction. Pourtant deux équipes, jugées favorites, ont répondu présentes lors de cette 2ème journée. L’Espagne a définitivement éliminée la Turquie de la compétition avec un Iniesta de feu et un Morata décisif. Décisif, c’est ce qu’on attendait aussi du côté de Romelu Lukaku. Un doublé face à l’Irlande a rassuré un peu plus les Diables Rouges après la piètre prestation face à l’Italie. A l’Equipe de France de faire de même ce soir.

Par Kévin Veyssière

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s