Le récital bleu : ce qu’il faut retenir de France-Islande

Déjà tombeuse de l’Angleterre au tour précédent, la volcanique île d’Islande était à prendre au sérieux pour l’Equipe de France. Et dans un Stade de France brumeux, c’est pourtant les Islandais qui se sont portés à l’attaque, soutenus par 30 000 vikings. Mais il n’a pas fallu longtemps aux Bleus pour se mettre à l’abri. Comme face à l’Angleterre, les insulaires vont très vite concédé un but.

5936847_mhj368t8_1000x625

Et c’est sur un ballon long, la spécialité islandaise, que l’arrière garde du Nord se fait prendre à revers. Une longue ouverture de Matuidi trouve dans l’intervalle un Giroud supersonique, qui, d’un tir croisé, mystifie l’entrejambe de Halldorsson. Le piège est pour l’instant évité pense t-on, mais les barbus ont de la ressource. Face à l’Angleterre aussi, ils étaient menés dès les premières minutes. On attend alors une touche longue pour tester la défense bleue.

Mais l’Equipe de France ne préfère pas attendre, et, sur un corner tiré par Griezmann, Paulo Pogba vient placer une tête rageuse pour transpercer les filets adverses. Comme un symbole c’est sur les deux points forts de l’Islande que la France a marqué. La réaction ne se fait pas attendre puisque quelques minutes plus tard le capitaine Ragnar Gunnarsson place une première longue touche. La mécanique est pourtant connu, mais Sigthorsson parvient à dévier le ballon, et il s’en faut de peu pour que Bodvarsson redonne de l’espoir à son équipe.

10337223-resultat-france-islande-les-bleus-cartonnent-le-score-et-le-resume-du-match-en-video

Alors qu’on se dirige vers un 2-0 flatteur à la mi-temps, on se dit que l’Equipe de France devrait se mettre encore plus à l’abri, histoire de ne pas subir une remontada après la sortie des vestiaires. Et ça sera chose faites à la 43ème minute. Giroud remise pour Griezmann qui décale Payet, et le Hammer s’empresse de trouver la faille dans les jambes islandaises pour placer une frappe sur le côté gauche de Hallordsson. Le gardien de Bodø/Glimt ne peut rien faire, et ça fait déjà 3 zéros. Abasourdie, l’Islande se prend un dernier coup de poignard avant la pause. Une longue ouverture (encore) de Pogba trouve idéalement Griezmann, et le madrilène finit le travail d’un tir piqué, pour porter le score à 4-0.

iconsport_win_030716_01_6991

Au retour des vestiaires, le jeu ne sera pas décousu. L’Islande fait parler son orgueil et inscrit même un but par l’intermédiaire de Sigthorsson, mais Giroud s’empressera de lui répondre après une sortie hasardeuse de Hallordsson. Le match plié, les islandais continuent néanmoins de jouer le jeu, pour faire honneur à leur parcours et à leurs supporters. Pendant ce temps DD ne prend pas de risque et fait sortir les deux joueurs susceptibles d’être suspendus, Koscielny et Giroud. Bien qu’on ne puisse trop juger la prestation de Mangala, on se demande encore comment Gignac a pu inscrire plus de 30 buts cette saison, tant ses choix et ses contrôles ont été approximatifs. A défaut d’un 6ème but côté français, c’est l’Islande, sur un nouveau centre, qui inscrira un deuxième but par l’intermédiaire de Bjarnason.

Avec une attaque séduisante, les Bleus se sont rassurés avant d’affronter la grande Allemagne, certes affaiblie mais toujours conquérante. Du côté islandais, les joueurs peuvent tout de même sortir la tête haute, et avec un dernier clapping, remercier tout un pays qui a suivi leurs exploits pour leur premier Euro. Pour l’Equipe de France la route continue, et pour soulever le trophée tant espéré, il faudra battre nos meilleurs ennemis en football, l’Allemagne.

VIDEO-Le-magnifique-clapping-des-Islandais-apres-la-rencontre

//platform.twitter.com/widgets.js

Les notes des joueurs :

890655-olivier-giroud-apres-avoir-marque-un-2e-but-pour-la-france-contre-l-islande-le-3-juillet-2016-au-sta

Hugo Lloris : 7

Il concède certes deux buts, mais il n’est pas aidé par sa défense. Il a surtout rassuré toute une défense et réalisé une superbe claquette face à la tête d’Ingason. La force tranquille à l’état brut.

Patrice Evra : 5

Patou n’a pas eu grand chose à faire du match. De nouveau agressif, le turinois ne pèse guère offensivement et est impliqué sur les deux buts. Thomas Müller au prochain match ?

Samuel Umtiti : 5

Pour son premier dépucelage, Samuel a été plutôt propre. Malheureusement on ne retient souvent que les erreurs, et malgré une prestation correcte le 1er but islandais est pour lui. Adil Rami lui reprendra sa place au prochain round.

Laurent Koscielny : 7

L’un des seuls éléments rassurants de la défense avec Hugo. Agressif et impliqué, il ne peut rien sur l’ouverture du score islandaise. Remplacé par Mangala, qui aura enfin joué ses premières minutes à l’Euro.

Bacary Sagna : 6

Meilleur atout offensif que son compère Evra, il a bien aidé Sissoko dans son couloirs et ses centres s’améliorent de mieux en mieux. Julian Draxler on t’attend.

Blaise Matuidi : 7

On l’a définitivement retrouvé le Blaisou que l’on connaît. Incisif et avec un ratio de 94% de passes réussis, il a été précieux dans l’entrejeu. Même si dans un tel rôle on ne reverra pas un but de Matuidi de si tôt. Ni N’Golo Kanté titulaire d’ailleurs.

Paul Pogba : 7,5

Après avoir été critiqué durant tout l’Euro, Paulo a enfin montré toute l’étendu de son talent. Le turinois semblait se balader sur le gazon de Saint-Denis. Et en plus il marque un but. Que demande le peuple ?

Moussa Sissoko : 5,5

Préféré à Coman pou son impact physique, la rustine de l’Equipe de France a rempli son rôle, sans pour autant être brillant. Il devrait ne pas être de la partie face à l’Allemagne, mais il reste un bon remplaçant à faire rentrer à tout moment.

Dimitri Payet : 7

Alors certes il marque un but, alors certes il fait une passe décisive, mais le petit Dimitri a semblé vouloir tout faire tout seul parfois. Positionné à gauche, laissant le jeu à Griezmann, Payet a réalisé encore une fois un match complet.

Antoine Griezmann : 8

Repositionné juste derrière Giroud, comme face à l’Eire, Grizou a maîtrisé l’animation offensive des Bleus et a parfaitement tourné autour d’Olivier. Le 4ème but en est la démonstration parfaite. Avec 1 buts et 2 passes décisives, Griezmann est actuellement le meilleur buteur de l’Euro.

Olivier Giroud : 8

Conspué avant l’Euro, c’est tout un stade qui a chanté un Hey Jude à la sauce Giroud. Précieux en pivot, il a prouvé qu’il avait le profil d’un attaquant complet en prenant l’intervalle sur le 1er but. Dans un Euro où les attaquants déçoivent on peut s’estimer heureux de l’avoir, il en est déjà à 3 buts.

Par Kévin Veyssière

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s