ALLEMAGNE

Flag_of_Germany.svg
357 021 km2 – 80 716 000 habitants – Capitale : Berlin

Classement UEFA : 1ère

Force de l’effectif : 9,5/10 

Continuer sur la lancée de 2014 et imiter l’Espagne

epa04974235 Max Kruse of Germany celebrates scoring the 2-1 with teammates during the UEFA EURO 2016 qualifying Group D soccer match Germany vs Georgia in Leipzig, Germany, 11 October 2015. EPA/Jan Woitas

Cela faisait longtemps qu’ils attendaient ça. Depuis l’Euro anglais de 1996, les Allemands étaient toujours favoris mais n’avaient rien gagné. La maxime « Le football est un sport qui se joue à onze contre onze, et à la fin, c’est l’Allemagne qui gagne » c’est réalisée en 2014, avec la victoire finale lors de la Coupe du Monde au Brésil. Et cette victoire n’est pas volée, puisque depuis 2006 l’Allemagne est présente dans le dernier carré, que cela soit à l’Euro ou bien en Coupe du Monde. Nous retrouverons probablement la Manschäfft en demi-finale. Joachim Löw et son équipe tenteront de faire régner une nouvelle ère sur le football mondial, à l’image de l’Espagne de 2008 à 2012.

La gueule de bois post Coupe du Monde

Republic+Ireland+v+Germany+UEFA+EURO+2016+gtYRX20m-x-l

Le sacre de champion du Monde semble bien difficile à digérer pour le 11 allemand. Les Germains ont en effet essuyé un sérieux revers (4-2) en amical contre l’Argentine, 2 mois après l’épopée brésilienne. Et ce rythme dangereux s’est poursuivi en phase éliminatoires puisque la modeste Pologne les a dominé dès le 2ème match de qualif. L’Allemagne finira finalement 1ère de son groupe mais sans être ultra dominatrice. Son dauphin polonais pointait à seulement 1 point, et la Manschafft a été incapable de battre la vieillissante irlande lors des deux confrontations (1 nul et 1 défaite). Pire l’attaque allemande s’est fait grillé la politesse par le voisin polak puisqu’ils n’ont inscrit que 24 buts, 2 de plus que l’Ecosse et 9 de moins que la Pologne ! Malgré les 9 buts de Müller, les champions du monde inquiètent.

La Nationalelf 

Germany players pose for a team photo prior to the Euro 2016 group D qualification soccer match against Georgia in Leipzig, Germany October 11, 2015. REUTERS/Fabrizio Bensch - RTS408M

L’absence la plus notable des 23 et du 11 allemand, si l’on compare à l’équipe victorieuse au Brésil, c’est certainement Miroslav Klose. Le meilleur buteur en phase de Coupe du Monde (16 buts) a pris sa retraite internationale. Autre grand absent, le poissard Marco Reus. L’ailier du Borussia Dortmund était déjà blessé en 2014, et la rechute est tombée au pire des moments. Si l’on compare les sélections de Joachim Löw entre 2014 et 2016, il y a eu en tout et pour tout 8 changements, mais l’équipe-type est préservée. Car dans les cages on retrouve toujours le goal volant Manuel Neuer. La charnière centrale est toujours confiée à la future paire munichoise Boateng-Hummels. Sur les côtés ça change par contre. Depuis la retraite de Lahm, l’aile droite de la défense est dans le flou et la place se jouera entre le romain Rüdiger ou bien le milieu des Reds Emre Can. Le choix est désormais plus simple avec la malheureuse blessure du joueur de l’AS Rome. Pour l’aile gauche, le joueur de Cologne Jonas Hector pousse Benedikt Howedes vers la sortie. Au milieu de terrain le madrilène Toni Kroos sera épaulé des vieillissants Schweinsteiger et Khedira, à moins que Joachim Löw face confiance à la révélation de Bundesliga Julian Weigl, 21 ans à peine. Sans Reus, le secteur offensif sera bien garni. Il sera composé de Mesut Özil dans un rôle de numéro 10, bien aidé par Thomas Müller à droite et Julian Draxler à gauche. Podolski et Schürrle serviront quand à eux de super-sub. On attend aussi de voir aussi à l’oeuvre la pépite de Schalke, Leroy Sané. La pointe de l’attaque sera confiée soit au revenant Mario Gomez, auteur d’une saison tonitruante à Besiktas , ou bien au buteur salvateur du sacre de 2014, Mario Götze.

Face à France en demi-finale

7773054068_le-match-france-allemagne-en-quart-de-finale-de-la-coupe-du-monde-2014

Face à l’une de ses bêtes noires, la Pologne, la Manschafft devra avant tout se rassurer dans ce Groupe C. Car depuis la défaite face à la France ce triste 13 novembre, l’Allemagne a essuyé 2 revers en 3 matchs, face à l’Angleterre et la Slovaquie. L’équipe type est bien présente mais sans Lahm et Klose, et avec des cadres diminués à l’image de Schweini, on espère que l’Allemagne n’imitera pas l’Espagne de la Coupe du Monde brésilienne. Néanmoins sauf erreur de parcours, la NationalMannschaft devrait se retrouver première de son groupe. Ensuite elle tapera un des meilleurs 3ème, probablement le Pays de Galles, pour ensuite affronter la Belgique. Cet obstacle passé, la demi-finale face à la France est programmée ! Ensuite notre chauvinisme nous ferait dire que la France éliminerait l’Allemagne, mais avec le mur Manuel Neuer, nous reprendrons l’adage que nous avons déjà évoqué, mais dans sa version originale, propre à Gary Lineker « Football is a simple game ; 22 men chase a ball for 90 minutes and at the end, the Germans always win. »

Jusqu’où ira l’Allemagne ?  

DEMI ou VAINQUEUR

L’ÉQUIPE-TYPE

8992-DAS-ALLEMAGNE-EURO-3-2016-AgentColonelK

LES 3 JOUEURS CLÉS

Le mur
Manuel NEUER
30 ans – 64 sélections

bza7hc6icaaretg-1450192722-800

Le meilleur gardien du monde a tout simplement révolutionner son poste. Adieu les gardiens plantés entre les poteaux, place au gardien-libéro qui devient passeur décisif. En 51 matchs cette saisons, Manu ne s’est pris que 29 buts. C’est un peu plus compliqué en sélection où les largesses défensives sont plus grandes, malgré une sacré charnière centrale bavaroise. Celui qui a dégoûté les Bleus en quart de Coupe du Monde en 2014 sera l’un des grands artisans du peut-être futur succès allemand.

Le facteur X
Thomas MÜLLER
26 ans – 70 sélections 31 buts

germany-thomas-muller-celebrates-his-f208-diaporama

Dans la liste des 23 le meilleur buteur de la sélection se nomme Lukas Podolski, mais le joueur le plus régulier et le plus décisif c’est bien lui. Thomas Müller vient d’enchaîner une 4ème saison à plus de 20 buts, et il a grandement contribué à la qualification des siens à l’Euro avec 9 buts. Auteur de sa saison la plus aboutie avec 32 bretzels et 13 bières servis, le bavarois sera l’arme offensive numéro un de la Nationalelf.

Super Mario II Le Retour
Mario GOMEZ
30 ans – 63 sélections 27 buts

Besiktas' Mario Gomez celebrates after scoring a goal during the Europa League group H soccer match against Lokomotiv in Moscow, Russia, October 22, 2015. REUTERS/Maxim Shemetov TPX IMAGES OF THE DAY

Avec l’Espagne, l’Allemagne est l’une des rares équipes à ne plus évoluer avec un attaquant pur jus. Avec le départ de Klose, on pensait accompli l’adoubement au faux neuf en point de l’attaque. C’était sans compter sur le retour de Super Mario. Meilleur buteur allemand lors de l’Euro 2012, l’ancien top scorer de Stuttgart quitte après la compétition le Bayern, pour rejoindre l’ambitieux projet de la Fiorentina. Malheureusement une blessure au genou va le laisser loin du terrain pendant 6 mois et retarder son adaptation à la Série A, le privant même de Coupe du Monde et du sacre. Revenu à son meilleur niveau cette saison avec 28 buts inscrits avec le Besiktas Istanbul, ce pur buteur aura à coeur de marquer les esprits dans l’une de ses probables grandes dernières compétition internationale avec la Manschafft.

La liste des 23

 

Gardiens : Manuel Neuer (Bayern Munich), Bernd Leno (Bayer Leverkusen), Marc-Andre ter Stegen (Barça)

Défenseurs: Jerome Boateng (Bayern Munich), Emre Can (Liverpool), Jonas Hector (Cologne), Benedikt Hoewedes (Schalke 04), Mats Hummels (Borussia Dortmund), Shkodran Mustafi (Valence), Jonathan Tah (Bayer Leverkusen)

Milieux: Julian Draxler (VfL Wolfsburg), Sami Khedira (Juventus), Joshua Kimmich (Bayern Munich), Toni Kroos (Real Madrid), Thomas Müller (Bayern Munich), Mesut Özil (Arsenal), Lukas Podolski (Galatasaray), Andre Schürrle (VfL Wolfsburg), Bastian Schweinsteiger (Manchester United), Julian Weigl (Borussia Dortmund)

Attaquants: Mario Gomez (Besiktas), Mario Götze (Bayern Munich), Leroy Sané (Schalke 04)

Sélectionneur : Joachim Löw

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

En un coup d'oeil, toute l'actu sur l'Euro 2016

%d blogueurs aiment cette page :