SUEDE

Flag_of_Sweden.svg
449 965 km2 – 9 694 194 habitants – Capitale : Stockholm

Classement UEFA : 16ème

Force de l’effectif : 6/10

La Suède présente à chaque Euro depuis 2000

zlatan-ibrahimovic-henrik-larsson-freddie-ljungberg-sweden_3378353

La Suède est en cruel panne de talent. Alors que dans les années 1990 on empilait les noms de Ravelli, de Tomas Brolin et de Kenneth Andersson, les années 2000 ont amorcé peu à peu le déclin de la sélection, ponctué par les retraites de Henrik Larsson, Olof Melberg et Anders Svensson. Pourtant les Bleus et Jaunes sont présents sans discontinuer à tous les Euros depuis 2000. Mais pour l’instant malgré une demi à la maison en 1992 et un quart de finale en 2004, la Suède s’est toujours faites sortir dès le 1er tour. Rarement là pour faire de la figuration, les vikings savent réagir, comme en témoigne le cinglant 2-0 infligé à la France alors qu’ils étaient éliminés de l’Euro 2012.

Une victoire houleuse contre le Danemark

1714061-36279604-2560-1440

La Suède n’aime pas la facilité. La phase qualificative pour l’Euro 2016 a été une véritable galère. Dans un groupe où les deux premières places étaient acquises à la Russie et à la Suède, la Blågult s’est vu grillé la politesse par l’Autriche, avec un sévère revers à domicile de 4 buts à 1. Défaits également par les russes, les suédois terminent à la 3ème place du groupe avec 15 buts inscrits pour 9 concédés. Sur ces 15 pains grillés, 8 ont été distribuées par l’ogre Zlatan. La route des barrages se dresse alors devant les drakkars. L’exercice n’avait pas réussi aux suédois en 2014, puisque c’est le Portugal qui avait remporté la double confrontation pour s’envoler vers le Brésil. Cette fois la Suède affronta le voisin danois, dans un duel scandinave épique. Et là encore Ibrahimovic a fait parler toute sa puissance, puisque la Suède s’impose 4 buts à 3 sur l’ensemble des deux matchs, dont 3 buts sont inscrits par l’ex-Parisien.

Zlatan … et puis c’est tout ?  

Zweden

On se demande ce qu’il a pu advenir du vivier scandinave. Depuis Asgard, Odin ne semble pas vouloir abreuver les vikings de nouveaux talents. Alors certes, il y a lui, Mister Z, le géant Zlatan Ibrahimovic. Le capitaine ultra charismatique est le leader de l’équipe et le buteur attitré de la Suède. Pour aider le demi-dieu dans sa conquête de trophées, il n’y a guère de héros. Dans les bois, c’est ce bon vieux Andreas Isaksson qui garde les cages suédoises. L’ancien rennais est un des piliers de la sélection (128 capes), bien qu’il joue désormais à Kasımpaşa en Turquie. L’arrière garde suédoise est quand à elle plus inquiétante. Andreas Granqvist est le défenseur le plus expérimenté de l’équipe, mais pas le plus rassurant depuis la retraite internationale de Mikael Antonsson. Il sera épaulé dans sa rude tâche par les latéraux Lustig (Celtic) et Olsson (Norwich), ainsi que par le jeune lisboète Victor Lindelöf. Le milieu de terrain sera confié à Kim Källström, qui officie désormais en tant que garde suisse au Grassopher Zurich. Pour l’accompagner ni de Pontus Wernbloom ou de  Albin Ekdal. Le sélectionneur Erik Hamrén ferait plus confiance au jeune joueur de Malmö Oscar Lewicki. Dans son 4-4-2 adapté pour le contre, la Suède s’appuiera sur deux vikings ailés qui sont Jimmy Durmaz (Olympiakos) et Erkan Zengin (Trabzonspor). Ce dernier s’est révélé lors de la phase qualificative avec 3 buts inscrits. Il faudra tout de même faire attention à l’éclosion de Emil Forsberg, auteur d’une saison pleine avec Leipzig. Le front de l’attaque reste on ne peut plus classique. Ibrahimovic fera trembler les défenses pendant que l’expérimenté Marcus Berg restera à l’affût de la moindre occasion. Ola Toivonen s’est quand à lui perdu en Angleterre et ne sera pas de l’Euro.

L’équipe de  France en huitième de finale ? 

_86743115_gettyighjg

Dans un groupe E plus qu’indécis et terriblement équilibré(Italie, Belgique, Irlande), la Suède aura du mal à tirer l’épingle de son jeu. La victoire lors des barrages face au Danemark est l’arbre qui cache la forêt, car toute l’équipe repose sur Zlatan Ibrahimovic. Quand le Chevalier du Catogan n’est pas en forme, la Suède est décevante (défaite contre la Turquie et match nul contre la République Tchèque en mars). Le bloc suédois pourra certes prendre quelques points à ses adversaires, mais on voit difficilement comment ils pourront prendre 3 points et ainsi se hisser parmi les 4 meilleurs 3èmes, synonymes de qualification en huitième de finale.

Jusqu’où ira la Suède ?  

Eliminé au 1er tour

L’ÉQUIPE-TYPE

8891-SUEDE-EURO-2016-AgentColonelK

LES 3 JOUEURS CLÉS

Bayern München Baby
Oscar LEWICKI
23 ans – 9 sélections

LDC-–-MalmöPSG-Lewicki-Nous-devons-profiter-du-fait-de-jouer-à-domicile

Tout le monde connaît l’ancien lyonnais Kim Källström. Peu sont ceux qui connaissent son compère du milieu de terrain. Oscar Lewicki a commencé sa carrière au Bayern Munich, mais préférant jouer plutôt que cirer le banc, il n’a pas signé de contrat pro et il s’en est retourné au pays. Entre Häcken et Malmö, Oscar a enchaîné 5 saisons pleines en tant que milieu défensif. Cela lui a permis d’être titulaire lors de la double confrontation décisive face au Danemark. Depuis ni le jetsetteur Albin Ekdal ni l’autre espoir Oscar Hiljemark n’ont contesté son statut en sélection. Si il réalise un bon Euro, on pourrait très vite le revoir sur les pelouses de Bundesliga.

Red Bull Challenge
Emil FORSBERG
24 ans – 15 sélections 1 but

5687b71c8f983_GettyImages497169278

Parmi les rares satisfactions qu’on peut compter en Suède, il y a Emil Forsberg. L’ancien ailier de Malmö s’est parfaitement intégré à l’effectif champagne du Red Bull Leipzig.  Auteur d’une deuxième saison solide (8 buts et 7 passes décisives en 33 matchs), son implication offensive lui permettra de découvrir la Bundesliga l’an prochain. En attendant à l’Euro il sera le super-sub de Durmaz et de Zengin, et tout porte à croire qu’il pourra être décisif.

Chapeau Melon
Zlatan IBRAHIMOVIC
34 ans – 112 sélections 62 buts

zlatan-ibrahimovic-sweden-euro-2016_3378183

La bête est tellement immense par son talent, son charisme et son arrogance que l’on peut difficilement passer à côté. Le grand Zlatan a mis tout le monde d’accord lors des éliminatoires en inscrivant 8 buts en 10 matchs. Meilleur buteur de la sélection suédoise en zlatanant 62 fois, l’ex Parisien est sur un nuage. Mais le nuage magique ne l’amènera sûrement pas du côté des huitièmes de l’Euro, mais plutôt outre-manche, du côté de Manchester United.

La liste des 23 :

Gardiens : Andreas Isaksson (Kasimpasa/TUR), Robin Olsen (FC Copenhague/DEN), Patrik Carlgren (AIK).

Défenseurs : Ludwig Augustinsson (FC Copenhague/DEN), Mikael Lustig (Celtic/SCO), Andreas Granqvist (Krasnodar/RUS), Erik Johansson (FC Copenhague/DEN), Victor Nilsson Lindelöf (Benfica/POR), Martin Olsson (Norwich/ENG), Pontus Jansson (Torino/ITA)

Milieux : Jimmy Durmaz (Olympiakos/GRE), Albin Ekdal (Hambourg/GER), Emil Forsberg (RB Leipzig/GER), Oscar Hiljemark (Palerme/ITA), Kim Källström (Grasshoppers/SUI), Sebastian Larsson (Sunderland/ENG), Oscar Lewicki (Malmö/SWE), Pontus Wernbloom (CSKA Moscou/RUS), Erkan Zengin (Trabzonspor/TUR)

Attaquants : Marcus Berg (Panathinaïkos/GRE), John Guidetti (Celta Vigo/ESP), Emir Kujovic (Norrköping), Zlatan Ibrahimovic (Paris SG/FRA)

Sélectionneur : Erik Hamrén

Une réflexion sur “ SUEDE ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

En un coup d'oeil, toute l'actu sur l'Euro 2016

%d blogueurs aiment cette page :