AUTRICHE

800px-Flag_of_Austria.svg
83 878 km2 – 8 507 786 habitants – Capitale : Vienne

Classement UEFA : 11ème

Force de l’effectif :  6/10

Une unique participation à l’Euro

img-la-joie-autrichienne-enfin-1443022518_580_380_center_articles-207565

Il fut un temps où l’Österreich était surnommée la Wunderteam, l’équipe de rêve. Mais ce doux rêve pris fin avec la montée en puissance d’un petit moustachu très énervé, qui plongea l’Europe dans l’effroi et la guerre durant six longues années. À la sortie de l’Apocalypse, l’Autriche décrocha la 3ème place de la Coupe du Monde 1954. Puis il s’en suivit des prestations très irrégulières, qui mena Das Team jusqu’au Mondial français de 1998, avec une piètre élimination qui mit fin à la génération des Anton Polster et Andreas Herzog. Ce fut la dernière grande sortie internationale des Rouges-Blancs-Rouges. Car depuis, mis à part un Euro organisé à la maison en 2008, le pays des Alpes n’a plus rien connu footballistiquement parlant. L’Autriche participe seulement à son deuxième Euro, et elle n’est jamais sortie d’une phase finale de compétition internationale.

La Suède et la Russie au tapis

VIENNA, AUSTRIA - OCTOBER 12: David Alaba, Marko Arnautovic and Zlatko Junuzovic of Austria celebrate after scoring the first goal during the UEFA EURO 2016 Qualifier between Austria and Liechtenstein at Ernst Happel Stadion on October 12, 2015 in Vienna, Austria. (Photo by Christian Hofer/Getty Images)

Dans un Groupe G où la place de barragiste lui tendait les bras, la sélection autrichienne a déjoué tous les pronostics pour rejoindre l’Euro français. Les tyroliens n’ont tout simplement perdu aucun match, concédés un seul match nul face à la Suède, et alignés 9 victoires sur 10. Avec 22 buts inscrits pour 5 buts concédés, l’Autriche a tout simplement eu la meilleure attaque et la meilleure défense de son groupe face à la Russie, la Suède et le Monténégro. Sans grands artilleurs, les canons alpins ont pu se reposer sur le talent de la pépite Alaba et du géant Marc Janko (4 buts chacun).

Das (Neue) WunderTeam

FIFA_WC-qualification_2014_-_Austria_vs._Germany_2012-09-11_(01)

Une nouvelle génération pleine de promesses pourrait faire monter en notoriété la Neue WunderTeam dans le pays d’Herman Maier. Cette équipe évolue avec le même 11 depuis bientôt 2 ans ! La défense de fer s’appuie sur un trio expérimenté, composé du Tigers de Leicester Christian Fuchs, de l’ancien du Werder Sebastian Prödl et du grand espoir du Dynamo Kiev Aleksandar Dragovic. Les incertitudes sont à mettre sur le compte du latéral droit Florian Klein, relégué tristement de Bundesliga avec Stuttgart, et sur Robert Almer, gardien de l’Austria Vienne. Au niveau du milieu de terrain, c’est là qu’on retrouve la star de l’équipe, David Alaba. Le joueur fantasque de Munich peut évoluer à peu près partout sur le terrain, mais ici son rôle de joueur box to box convient parfaitement à l’Autriche. Pour le travail défensif, la tâche ingrate est dévolue à Julian Baumgartlinger, solide milieu de Bundesliga avec Mayence. Pour les caviars, le service est confié à Junuzovic, grand artisan du maintien du Werder de Brême avec 13 passes décisives. Le collectif autrichien s’appuie ensuite sur deux artistes pour faire valser les défenses. Si Martin Harnik n’a rien montré avec Stuttgart cette saison,  l’incontrôlable Marko Arnautovic a enfin réussit une saison à la hauteur de son potentiel (11 buts et 6 assists avec Stoke). Le front de l’attaque est confié au puissant géant Marc Janko (1m96), qui a 32 ans est loin d’être maladroit avec ses pieds, que cela soit en sélection (26 buts en 51 sélections) ou en club (15 buts en 16 matchs avec le FC Bâle). Les solutions sur le banc seront plus que limitées, même sinon nous mettons une petite piécette sur le grand espoir du pays Valentino Lazaro.

Pourquoi l’Autriche va déjouer les pronostics ? 

Dans un groupe F largement abordable, où seul le Portugal fait figure d’épouvantail, l’Autriche devrait pouvoir se défaire de la Hongrie et de l’Islande. L’interrogation se posera autour de la 1ère place de ce groupe. Car la bande à Cristiano Ronaldo déçoit plus qu’elle ne surprend. Avec une 1ère place pour l’Autriche, c’est le second du Groupe E qui se profile (Italie ou Belgique) en phase finale, alors qu’une 2ème place permettrait d’aborder un huitième de finale moins compliqué face à la Russie ou le Pays de Galles. Si la logique est respectée, l’Autriche terminera à la seconde place du groupe F et si elle passe l’obstacle des huitièmes, rencontrera la France en quart de finale. Rendez-vous le dimanche 3 juillet à Paris !

Jusqu’où ira l’Autriche?  

8ème de finale

L’ÉQUIPE-TYPE

Composition autriche

LES 3 JOUEURS CLÉS

Le rempart
Aleksandar DRAGOVIC
25 ans – 45 sélections 1 but

269446_AUTRICHE_DRAGOVIC_270315

Si l’Autriche fait preuve d’une étonnante solidité défensive, c’est surtout grâce à lui. Patron de la défense, le rempart du Dynamo Kiev devrait s’envoler d’Ukraine pour rejoindre les plus grands championnats européens cet été. En attendant l’ancien espoir venu de Bâle n’est pas seul pour tenir les cages de Robert Almer inviolées. Avec seulement 5 buts encaissés en phase de qualifs,  Aleksandar est plutôt bien aidé  dans sa tâche par ses compères Prödl, Klein et Fuchs.

Le géant
Marc JANKO
32 ans – 52 sélections 26 buts

fcbale_janko_060416-5-750x410

La tour de contrôle autrichienne, c’est lui. Attaquant d’un grand gabarit (1m96), Marky Mark est bien loin du cliché standard de l’attaquant pivot, bon de la tête mais inefficace balle au pied. Révélé sur le tard à 25 ans au Red Bul Salzbourg, Janko est un bon attaquant pour les championnats de seconde zone européen. Depuis son échec à Porto, et sa pige à Sydney, le géant enchaîne les buts au FC Bâle. Décisif en sélection (pratiquement 1 but tous les 2 matchs) il aura pour principal pourvoyeur de ballons Martin Harnik et Marko Arnautovic.

La star
David ALABA
23 ans – 44 sélections 11 buts

David-Alaba

Si Norbert Hofer, le candidat d’extrême droite, gagne la présidentielle autrichienne, ça pourrait bien être lui le porte-parole des bienfaits de l’immigration dans son pays. Né d’un père nigérian et d’une mère philippine, David n’est pas resté longtemps en Autriche. Repéré dès son plus jeune âge par le Bayern Munich, Alaba n’a pas perdu de temps. Il connaît le charme de la Bundesliga à 17 ans et est depuis titulaire de l’équipe bavaroise. Sacré cinq fois de suite meilleur joueur de l’Autriche depuis 2011, il est à ce jour le plus jeune joueur à avoir été sélectionné dans l’équipe nationale. Nommé dans le onze-type de l’UEFA ces trois dernières années au poste de latéral gauche, Alaba joue désormais au milieu de terrain où ses redoutables frappes de loin feront des ravages.

La liste des 23 :

Gardiens : Robert Almer (Austria Vienne), Heinz Lindner (Eintracht Francfort/ALL), Ramazan Özcan (Ingolstadt/ALL)

Défenseurs : Aleksandar Dragovic (Dynamo Kiev/UKR), Christian Fuchs (Leicester/ANG), György Garics (Darmstadt/ALL), Martin Hinteregger (Borussia Mönchengladbach/ALL), Florian Klein (Stuttgart/ALL), Sebastian Prödl (Watford/ANG), Markus Suttner (Ingolstadt/ALL), Kevin Wimmer (Tottenham/ANG)

Milieux : David Alaba (Bayern Münich/ALL), Marko Arnautovic (Stoke City/ANG), Julian Baumgartlinger (Mayence/ALL), Martin Harnik (Stuttgart/ALL), Stefan Ilsanker (RB Leipzig), Jakob Jantscher (Lucerne/SUI), Zlatko Junuzovic (Werder Brême/ALL), Valentino Lazaro (RB Salzbourg), Marcel Sabitzer (RB Leipzig/ALL), Alessandro Schöpf (Schalke 04/ALL)

Attaquants : Lukas Hinterseer (Ingolstadt/ALL), Rubin Okotie (Munich 1860/ALL) Marc Janko (FC Bâle/SUI)

Sélectionneur : Marcel Koller

Publicités

Une réflexion sur “ AUTRICHE ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

En un coup d'oeil, toute l'actu sur l'Euro 2016

%d blogueurs aiment cette page :